Un total de 349 pesticides differents seraient présents dans les produits alimentaires vendus dans l'Union Européenne

Publié le par pierre eric

 

 

Jusqu’à ce jour, ces limites étaient fixées par chaque état membre, mais désormais, un texte harmonise ces seuils acceptables de résidus de pesticides dans les aliments au niveau européen, ce que dénonce plusieurs ONG.

 

Alors que de nouvelles normes européennes sur les pesticides contenus dans les aliments entrent en vigueur ce lundi 1er septembre, plusieurs ONG ont décidé de porter plainte en vue de faire réviser ce règlement européen.

 

Les nouveaux seuils fixés par la commission européenne, qui remplacent à compter de ce lundi 1er septembre les seuils actuels admissibles en France et dans les autres pays membres, vont entraîner une augmentation « spectaculaire » des pesticides autorisés dans les aliments, selon ces ONG.

 

Ainsi, L'association Natuur en Milieu et le réseau PAN Europe ont lancé en août une action en justice devant la Cour européenne de justice, estimant que « le règlement européen est fondamentalement vicié et doit être revu d'urgence ».

 

Un total de 349 pesticides différents seraient présents dans les produits alimentaires vendus dans l'Union Européenne (UE), indiquent de leurs côtés les ONG Greenpeace et Global 2000 (Autriche).

 

Du côté de la commission européenne, on se veut rassurant, et ces « nouvelles règles sur les résidus de pesticides renforcent la sécurité alimentaire dans l'Union européenne ». Ce 1er septembre 2008, « l'action menée par la Commission européenne pour garantir la sécurité alimentaire dans l'Union européenne a fait un bond en avant, avec l'entrée en vigueur d'un règlement modifiant et simplifiant les dispositions sur les résidus de pesticides. »

 

« Le règlement (CE) n°396/2005 est un nouvel acte qui fixe des valeurs harmonisées pour les limites maximales applicables aux résidus de pesticides (LMR). Pour l’ensemble des consommateurs, ce règlement est l’assurance de disposer de denrées alimentaires sûres et, pour les opérateurs et les importateurs, il constitue la garantie d’un bon fonctionnement des échanges puisque les 27 listes de LMR nationales, qui étaient une source de confusion, sont supprimées. »

 

« Auparavant, des limites maximales applicables aux résidus de pesticides (LMR) différentes pouvaient s’appliquer, selon les États membres, à un même pesticide et à une même culture, ce qui suscitait des interrogations de la part des consommateurs, des agriculteurs et des opérateurs. »

 

« Le règlement (CE) n° 396/2005 est l’aboutissement des efforts considérables déployés conjointement par la Commission, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et les États membres » estime l’UE. De plus, à compter d’aujourd'hui, il est possible de consulter, sur le site web de la Commission européenne, une base de données permettant d'effectuer une recherche sur la LMR applicable à chaque produit et à chaque pesticide.



Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article