L' évêque brésilien

Publié le par pierre eric

ICRA News
L'évêque brésilien Dom Luiz vient de mettre fin – suite à son transfert à l’hôpital - à une grève de la faim de 24 jours pour protester contre le détournement du fleuve Sao Francisco.
Le gouvernement lui avait promis lors de sa première grève de la faim qu'il ne réaliserait pas ce projet mais il a été remis sur les rails avec encore moins de concertation.

En effet, le gouvernement brésilien persévère dans sa volonté de détourner les eaux du fleuve Sao Francisco en contradiction avec la législation et les avis du Comité de bassin hydrographique, de la Conférence nationale de l'Environnement, des réunions publiques, des populations concernées.

Les autorités viennent d’annoncer la reprise des travaux interrompus un temps par les actions en justice entamées par les opposants à ce projet.

Ce projet a pour but affiché d'alléger la sécheresse du Nord-Est. En réalité, 70% des eaux déviées serviront à l'irrigation de grandes exploitations et des industries agroalimentaires d'exportation. 26% sont destinées à approvisionner les grandes villes. Il ne restera que 4% aux populations rurales qui ne pourront pas payer une eau qui deviendra trop chère pour eux. 700 km seront canalisés et 8 barrages construits.

Ce projet va priver les peuples indigènes (et les populations rurales) le long de ce fleuve de leur eau nourricière au bénéfice des grands propriétaires de cultures d'exportation et des villes en aval.

Les populations indigènes rejettent ce projet : “Un anémique ne peut pas donner de sang. Dévier l'eau va tuer ce qui reste du fleuve qui meurt déjà de pollution. Nous ne pourrons plus cultiver dans les zones humides et notre peuple est appelé à disparaître.

Le site de l’ACME pour signer contre ce projet

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article