Interview de Zara Whites

Publié le par pierre eric

 

Zara Whites dans cette interview qu’elle a voulu nous accordée très aimablement parle avec son cœur, évoque son amour pour la vie et son combat pour la cause des animaux. C’est une femme équilibrée et pleine de sensibilité, militante du végétarisme. Son souhait est de faire comme Gandhi et d’être exemple pour les autres.

 

Végétarisme Gabon : Pouvez-vous vous présenter ?

 Zara  Whites : Je m'appelle Zara Whites, mais il s'agit là de mon nom d'artiste, mon vrai nom est Esther Spincer. J'ai un nom d'artiste, car il y a bientôt 17 ans, je faisais des films à caractère érotique...puis, j'ai gardé ce nom, car dans les médias, c'est le nom que les gens reconnaissent. Et maintenant j'utilise ce même nom, médiatique, pour essayer de venir en aide aux animaux...tous sans exception. J’ai bientôt 39 ans, je suis d'origine hollandaise, mariée avec un homme noir de la Réunion, et j'ai deux fils...puis, 2 lapins, 1 cochon d'Inde, deux chats, un chien et un poisson rouge, hihihi !

 

VG : Pourquoi avez-vous choisi le végétarisme dans une société où les industries viandeuses sont hyperpuissantes et omniprésentes ?

 ZW : J'ai toujours été une personne très entière...par contre un jour je me suis rendu compte, que j'aimais les animaux, mais que je les mangeais aussi...et ce n'était pas très entière ça. Puis, j'ai aussi lu un excellent livre : « Nourrir sans faire souffrir », de John Robbins...et après la troisième page, j'ai cessé tout simplement de manger de la chair. Ce qui est aberrant, c'est que tout ce que je sais maintenant sur la manière dont on traite les animaux, je le sais depuis que je suis devenue végétarienne et que j'ai cherché les informations. En fait, à la télé, on fait très attention à ne pas nous montrer les images qui peuvent heurter (bien sûr, si "charral" paie la pub, ils n'ont pas intérêt) ...je trouve dommage que les gens soient si peu informés....

 

VG : Quel est l'impact de la consommation de viande sur le plan individuel et collectif ?

ZW  : Il y a, à mon humble avis, plusieurs impacts. D’abord la santé. Notre corps n'est pas fait à l'origine pour manger de la chair animale...les carnivores ont des dents différentes, pointues, un intestin très court. Les herbivores ont des dents plates, pour bien mâcher les végétaux, et un intestin très, très long...eh bien, on se trouve dans la classe des herbivores. Puis, la consommation abusive de viande donne des maladies cardiovasculaires, des cancers du côlon, etc...

Sur le plan moral, c’est aussi pénible. Quand on consomme de la viande, on mange la mort des êtres sensibles, personnellement je pense qu'on mange une partie de leur âme et de leur souffrance…

Et, collectivement parlant, on veut de plus en plus de viande, on "crée" de plus en plus d'animaux, qui n'ont pas d'espace de vie, qui vivent dans des conditions  pour moi, comparables ou  mêmes pires que dans les camps de concentration....on rend les vaches "carnivores" et puis malades...on pollue de plus en plus la terre, car tous ces animaux produisent des déchets qui polluent la terre, les eaux et créent des maladies pour l'homme et la terre...

Tandis que la plus grande partie des êtres humains connaissent la faim, meurent de faim, on préfère donner les céréales au bétail de boucherie pour fabriquer la viande. Ces céréales pourraient nourrir une énorme quantité de personnes affamées... Maintenant, on va dire qu'il faut bien nourrir ces animaux, mais si on n'en mangeait pas autant, on aurait moins d’animaux à nourrir, car, moins de carnivores, moins d’inséminations artificielles, donc moins d’animaux.

 

VG. Comment vous en sortez-vous en famille ?

ZW : Ce n’est pas évident, car le mari est carnivore...les enfants mangent la viande à la cantine, il n'y a pas de choix végétarien à l'école...moi, je ne leur donne pas de viande, mais je ne leur interdis pas, je ne peux pas vis-à-vis de mon mari. Mais je leur montre des images, d'où vient la viande, et je pense qu'ils deviendront végétariens d'eux-mêmes.

 

VG : Qu'est-ce que vous faites pour soutenir le mouvement végétarien ?

ZW : J’ai fait des actions pour Peta ; une action "barquette", où j'étais déshabillée dans une barquette, du type où on achète la viande...et une autre où mon corps était virtuellement coupé en morceaux de viande...puis je fais énormément d’interviews et j’ai mon blog...

 

VG : Pensez-vous que tout le monde peut devenir végétarien grâce à ce type de manifestations,

ZW : Pouvoir, oui, certainement, vouloir, non, ça c'est une autre question... Malheureusement je pense qu'on est encore trop dans nos "traditions" et nombrilisme...nos envies passant avant tout !

 

VG : Ne pensez-vous pas que beaucoup de gens sont victimes d'une culture de la violence envers la nature, violence orchestrée par les intérêts économiques ?

ZW : Absolument ! Et fort malheureusement ! Le nouveau Dieu s'appelle argent ! Et les lobbies font tout pour nous voiler la face, nous cacher ce qui se passe en vérité, et nous font croire que la viande est importante pour notre équilibre. Surtout, c'est important pour LEUR équilibre !

 

VG : Un mot pour conclure.

ZW : J’aime beaucoup Gandhi et j’aimerais faire comme lui ; montrer le chemin ...être tout simplement un exemple en espérant que les autres suivront.

 

VG/PEMB/07

Publié dans L' interview

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bravo à Zara, je suis ravie de la découvrir ici avec son honnêteté, sa simplicité et sa passion pour les animaux. Bravo à Zara pour ses actions anti-corrida. Bravo et merci à cette grande Dame du Coeur.
Répondre
Z
merci Pierre de cette interview! ça m'a bien fait plaisir de le faire!! bises,<br /> Za
Répondre
J
" Tant va la cruche à l'eau qu'elle se brise "<br /> <br /> C'est ce proverbe dont on pourrait affubler les humains carnivores mangeurs de cadavres animaux en décomposition.<br /> <br /> S'ils sont malades et gravement parfois sans espoir de guérison, ce n'est pas faute de leur avoir caché la vérité.<br /> <br /> Tant pis pour ceux-là, ils ne sont pas à plaindre, on les avait avertis et ils n'ont pas voulu entendre car trop occupés à assouvir leurs bas instincts égoïstes sans penser à la souffrance engendrée dans le règne animal par leurs habitudes alimentaires pernicieuses.
Répondre
V
Super cette interview ! Merci Zara d'avoir si bien su expliquer ce qui nous anime, lorsqu'on fait le choix de devenir végétarien, c'est à dire qu'on choisit d'être Responsable et Respectueux de la Vie, des Animaux humains et non-humains, de la planète Terre.<br /> Puissent tous les gens prendre exemple et agir en conscience, pour le bien de tous.
Répondre